19 octobre : bienheureuse Agnès de Jésus, Vierge

Bienheureuse Agnès de Jésus, Vierge

Mémoire

Mystique dominicaine, Agnès Galant naît au Puy-en-Velay (France) le 17 novembre 1602. Jeune enfant, elle a une dévotion au Saint-Sacrement et à la Sainte-Vierge, s’entraîne à l’oraison et fait preuve d’une grande charité envers les pauvres. À 21 ans, elle entre au nouveau monastère dominicain érigé à Langeac. Quatre ans après, elle est élue prieure.

En 1631, Marie lui apparaît et lui dit : « Prie mon Fils pour l’abbé de Pébrac ». C’est M. Olier. Agnès contribue ainsi à la vocation et à la mission de M. Jean-Jacques Olier. Elle lui apparaît deux fois à Paris en 1634. M. Olier passera au monastère de Langeac en juin de la même année. Il rencontre alors plusieurs fois la mère Agnès de Jésus et reconnaît en elle celle qui lui est apparue, ces rencontres le préparant de loin à l’ouverture d’un séminaire. Agnès communique à M. Olier les secrets de l’union à Dieu dont elle vit si intensément. « Je vous ai regardé autrefois comme l’enfant de mes larmes en priant pour votre conversion, aujourd’hui, je vous regarde comme mon Père ». Agnès meurt à 32 ans le 19 octobre 1634, laissant à ses sœurs moniales une vocation spéciale de prière pour les prêtres. C’est ainsi qu’on a pu l’appeler la « mère spirituelle des séminaires de France ».

 agnes de langeac

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.